Vendredi 7 Février 2020

Interima Bienne: une histoire de famille

Augusta Antunes_hermès.jpg

C’est l’une des principales villes horlogères du monde et c’est aussi le lieu que Interiman Group a choisi pour inaugurer une nouvelle succursale. Placée sous la responsabilité d’Augusta Antunes, l’agence Interima de Bienne se concentre à la fois sur les métiers de l’horlogerie et ceux de la construction. Ses atouts? L’expertise métier de son équipe et la procédure de sélection visant à déceler en amont les aptitudes horlogères des candidats, un outil maison taillé sur mesure pour les manufactures.

L’histoire semble tout droit sortie d’un roman, saga familiale dont on se délecterait de la lecture en tentant d’établir un parallèle avec son propre parcours, tant sa dimension symbolique est touchante. Tout démarre dans la seconde moitié du XXe siècle avec l’arrivée en Suisse d’une femme portugaise dont la vie est d’abord parsemée d’embûches, avant qu’une opportunité professionnelle ne lui ouvre les portes du secteur le plus emblématique de son pays d’adoption: l’horlogerie. Notre héroïne y débute tout en bas de l’échelle puis gravit progressivement les échelons, à une époque où le secteur connaît un développement rapide.

Un hommage au parcours de sa mère

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Sa fille assiste à l’éclosion de cette passion pour l’horlogerie et, à force de baigner dans cet univers associé dans l’imaginaire collectif à la qualité suisse jusqu’à en devenir l’emblème iconique, elle finit par suivre les traces de sa mère. Sauf qu’elle le fait à sa manière, sans intégrer une manufacture mais en collaborant avec beaucoup de celles implantées dans sa région – elle a grandi à Neuchâtel – et l’Arc jurassien. «Après mes études à l’Ecole supérieure de commerce de Neuchâtel, je me suis en effet rapidement dirigée vers le secteur du placement fixe et temporaire en me spécialisant dans l’horlogerie», confie Augusta Antunes, responsable de la nouvelle agence Interima à Bienne.

Pour elle, c’est non seulement l’occasion d’apporter un soutien actif à celles et ceux qui cherchent à y relever de nouveaux défis, mais c’est aussi un clin d’œil au parcours de sa mère. «Si nous recrutons et plaçons beaucoup de profils spécialisés, nous sommes également toujours à la recherche de nouveaux talents, afin de pourvoir des postes au niveau de la production. C’est en accompagnant ces personnes qui ont tout à apprendre mais qui sont animées par une grande volonté que je me rends utile. Et que je rends par la même occasion un hommage à tout ce que ma mère a accompli», ajoute Augusta Antunes.

Faire gagner du temps à tout le monde

Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, la Neuchâteloise désormais basée à Bienne peut compter sur un outil de recrutement maison qui se présente sous la forme d’un test taillé sur mesure pour les manufactures horlogères. «Nous le réalisons auprès de nos candidats pour déterminer leur aptitude à être formés par les entreprises qui les engageront. Notre rôle est de les initier au métier pour savoir qui d’entre eux sera à l’aise à l’établi, sachant que les métiers de l’horlogerie requièrent une grande minutie. L’avantage de cette procédure est qu’elle permet à tous de gagner beaucoup de temps: les employés ont un avant-goût des tâches qu’ils auront à réaliser, les employeurs peuvent jauger les capacités de chacun.»

La procédure est d’autant plus utile que les manufactures privilégient généralement les placements à long terme, d’où l’importance de miser sur la bonne personne. De plus, elle permet à Interima de compléter avantageusement sa gamme de prestations, l’enseigne étant déjà réputée dans le secteur de l’horlogerie grâce à ses agences du Sentier, de La Chaux-de-Fonds et de Porrentruy, ainsi que grâce à l’agence Global Personal Partner de Soleure, avec lesquelles Augusta Antunes travaillera en étroite collaboration, comme avec l’ensemble des enseignes du groupe.

Se rapprocher de ses clients

Pour Dominique Ciavardini, directeur régional de Interiman Group, l’implantation à Bienne s’inscrit dans le prolongement d’une année 2019 jugée excellente et traduit une volonté de se rapprocher de ses clients. «Bien que déjà présents dans plusieurs villes de l’Arc jurassien, nous avons voulu ouvrir cette nouvelle agence pour tenir compte des spécificités de cette place horlogère dynamique et à cheval entre la Suisse romande et la Suisse alémanique, à l’instar d’ailleurs de Interiman Group», conclut Dominique Ciavardini.

#Syentec